DEFILE BURBURRY PRINTEMPS – ETE 2016

defile-burberry-printemps-ete-2016-13_5420223

SOMMAIRE

1: INTRODUCTION

 

2: EN QUOI CONSISTE LE METIER ?

 

3: QUELS SONT LES AVANTAGES DE CE METIER ?

 

4 : QUELS SONT LES INCONVENIANTS  ?

 

5: QUEL EST LE PARCOURS DE FORMATION ?

 

6: HISTOIRE

HISTOIRE

HISTOIRE :

La photographie de mode existe depuis les premiers jours de l’invention de la photographie, mais fait « figure de vulgaire intruse » face à l’illustration. En 1856, Adolphe Braun publie un livre contenant 288 photographies de Virginia Oldoini dit La Castiglione, qui a l’habitude de se faire photographier[1]. Elle devient le premier mannequin de mode et Braun est considéré comme le premier photographe de mode de l’histoire[2].

La comtesse de Castiglione posant devant l'objectif de Pierre-Louis Pierson, dans les années 1860.Virginia Oldoini

QUEL EST LE PARCOURS DE FORMATION ?

photo

 des éclairages professionnels et un fond blanc pour les photos

salle de shooting

PHOTOGRAPHE DE MODE : CARRIÈRE / POSSIBILITÉ D’ÉVOLUTION :

Le photographe de mode commence généralement en travaillant de façon ponctuelle pour des agences ou des magazines. Sa persévérance et son sens du relationnel lui permettent généralement au fil des années d’étoffer un véritable réseau et de se  placer de façon durable. La profession est assez cruelle, plus que du talent, elle exige une détermination sans égale.

 

DEVENIR PHOTOGRAPHE DE MODE : FORMATION NÉCESSAIRE

Les voies d’accès à la profession sont multiples. Un Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) « photographe » en deux ans offre de solides rudiments au métier de photographe. Il existe toutefois des formations plus poussées en écoles spécialisées. Certaines sont accessibles après le baccalauréat. La FEMIS, l’ENSP Arles ou l’Ecole Lumière de Saint-Denis en sont les exemples prestigieux. Il est par ailleurs recommandé de les intégrer après avoir effectué deux ans d’études supérieures dans le domaine de l’art, de la photographie ou de l’image, en BTS ou en DUT.

Les formations

Bacs conseillés ES , L , S …

Même si les autodidactes ont encore leur place dans ce métier, il vaut mieux aujourd’hui faire ses armes dans une école reconnue par la profession. De nombreuses voies permettent de se préparer au métier, du BTS au bac + 5. Mais attention, certaines écoles privées ne délivrent pas forcément des diplômes homologués !

En BTS
Le BTS Photographie s’adresse aux bacheliers de la section S et porte sur la technique (prise de vue ou labo), la gestion, le droit, la communication…

En écoles
- L’École nationale supérieure Louis-Lumière, section Photo est accessible sur concours après un bac + 2. La formation dure trois ans.
- L’École nationale de la photographie d’Arles est accessible sur concours à bac + 2. Le cursus dure trois ans.

À l’université
Les masters pro Arts mention Photographie.

  • Niveau d’études exigé
    De bac + 4/5
  • Salaire net mensuel de départ

Un vendeur débutant en magasin de photo gagnera le Smic, un responsable de labo aux environs de 1 600 € et un directeur de magasin près de 2 500 €. Dans la presse, le salaire d’un titulaire est, au minimum, de 1 300 € brut selon le journal et l’ancienneté du photographe. Pour les indépendants dans la pub, la presse ou la mode, les paies sont plus aléatoires, car résultant de la négociation photographe-client.

  • Recrutement et débouchés
    Faibles
  • Qualités requises

-  Sensibilité artistique.
-  Créativité
-  Patience.
-  Goût pour la technique.
- Aptitudes relationnelles et commerciales.
-  Motivation.

QUELS SONT LES INCONVENIANTS ?

photo2

 défilé Elie Saab publié par le magazine ELLE

1/Être touché par le syndrome de la procrastination: Un procrastinateur est typiquement une personne qui a le don de toujours remettre au lendemain les choses qu’il pourrait fait aujourd’hui, car comme ces choses ne lui procure pas une satisfaction immédiate, il pense que les remettre à plus tard n’aura pas de conséquence particulière. Et malheureusement, c’est un syndrome que beaucoup d’entre nous possédons. Ce n’est pas quelque chose qui est typiquement lié aux indépendants, c’est un facteur typique de l’échec en général. En remettant une tâche importante au lendemain, vous la considérez comme moins importante, et du coup vous habituez votre cerveau et votre corps à toujours penser comme tel.

2/ Paperasse, paperasse et paperasse: Ici personne n’est derrière vous pour vous pousser à vous organiser, à gérer vos factures, à prendre vos rendez-vous et à répondre aux coups de fils. Vous faites tout vous-même. Par exemple, un photographe professionnel se sens plus informaticien car il passe 70-80% de son temps devant son ordinateur à retoucher des photos, répondre aux mails, mettre à jour ses sites web et organiser son planning.

3/ Marketing, marketing et marketing: C’est l’un des points les plus flous pour les indépendants qui débutent. Comment trouver des clients? A vrai dire il n’y a pas de réponse universelle à cette question, beaucoup de facteurs entrent en jeu et peuvent remplir votre agenda de commandes. Pour être assez sobre, je citerai quelques points importants: Votre manière de vous présenter, le bouche à oreille, votre site web, vos contacts professionnels, un blog et/ou vos références. A vrai dire tout est lié par des chaînes solides et très fragiles à la fois. C’est au final l’ensemble de votre manière de vous exprimer devant votre audience qui résultera de votre succès ou échec. J’ai remarqué que chez les créateurs audio-visuels, beaucoup d’entre eux DÉTESTENT, mais je dis bien DÉTESTENT le marketing. La raison est  qu’ils ne savent pas ce que c’est donc l’appréhendent. Je me souviens à une époque que je quand mon frère me parlait d’informatique et de langage HTML, j’avais mal à la tête dès les 10 premières secondes de conversation. Aujourd’hui je raffole d’informatique, j’ai appris les bases de plusieurs langages tels que PHP et le CSS, et je monte moi-même mes ordinateurs pour mon travail. Il y’a un début à tout et il faut se lancer tête baissée pour casser les barrières de l’appréhension pour évoluer, surtout lorsqu’on est indépendant

SITUATION DU MÉTIER / CONTEXTE POUR DEVENIR PHOTOGRAPHE DE MODE

Comme c’est le cas pour toutes les fonctions ayant trait à l’univers de la mode, la profession de photographe de mode est extrêmement prisée, et les débouchés restent relativement restreints. Les places en agence sont très rares, et s’installer à son compte demande une certaine prise de risques et un investissement personnel très lourd.

Dans les secteurs de la mode, de la pub ou du reportage, les places se font plus rares et nombre de photographes travaillent en free-lance. Les mieux installés répondent à des commandes, mais la plupart doivent faire le tour des clients potentiels, et apprendre à se vendre et à entretenir les bonnes relations ! Aujourd’hui, on conseille plutôt aux photographes en herbe d’apprendre les techniques du métier dans une école reconnue par la profession. Mais l’expérience acquise en solo ou, mieux, comme assistant auprès d’un photographe déjà installé, reste un critère essentiel pour se faire une place dans un milieu plutôt fermé.

QUEL SONT LES AVANTAGES DE CE METIER ?

1/Vous gérez votre planning comme vous le souhaitez: Pas de patron derrière nous pour nous dire quoi faire et comment le faire, vous êtes libre de faire ce que vous voulez et quand vous voulez. Le matin vous pouvez faire la grâce matinée, vous pouvez travailler de chez vous donc pas d’embouteillages à subir, et si vous souhaitez prendre des vacances, c’est quand vous voulez. Le boss, c’est vous

2/Pas de limite de salaire: Vous gagnez votre vie en fonction de l’effort que vous fournissez. Si vous faites les choses comme il faut, vous verrez votre chiffre d’affaires grandir d’année en année. C’est un avantage considérable. Mais attention, pour bien gagner sa vie en tant qu’indépendant, l’effort à fournir est grand.

3/Vous faites exactement ce que vous aimez: Je n’affirme pas que ceux qui travaillent en tant que salarié ne font pas ce qu’ils aiment. J’ai été salarié lorsque j’étais étudiant, et j’aimais beaucoup mon petit job. Il fallait que je démissionne pour me consacrer à mon diplôme (et j’étais triste de partir). J’entends par là qu’être indépendant vous permet de faire ce que vous voulez mais surtout à la manière que vous voulez. Vous gérez vos tâches selon vos habitudes et votre rythme, et ça c’est génial. En ce sens je pense que c’est un très grand avantage car il procure une grande satisfaction. Et quand vous aimez ce que vous faites, cela vous pousse à en faire plus donc à faire grandir votre activité. Un cercle vertueux.

Photographe de mode ou de reportage, en studio ou indépendant… Au-delà du cliché du pro entouré de beaux mannequins ou de soldats armés jusqu’aux dents, le métier de photographe comprend de multiples facettes. Selon la voie choisie, on exerce des pro­fessions différentes.

defile-elie-saab-haute-couture-printemps-ete-2014_4710869

Défilé Elie Saab Printemps-Ete 2014

Le chemin sera plus facile pour ceux qui se dirigent vers les laboratoires photo, d’où émane la majorité des offres d’emploi. Développements, tirages, le métier est sédentaire. En magasin, la vente et la relation commerciale avec la clientèle deviennent, bien sûr, capitales, même si le photographe réalise aussi des

 

EN QUOI CONSISTE LE METIER ?

 shooting-studioShooting photo

MISSION DU MÉTIER : PHOTOGRAPHE DE MODE

Exerçant généralement pour des agences ou pour des magazines, ses missions sont les suivantes :
• Le photographe de mode étudie dans un premier temps les exigences et les objectifs du prestataire. En fonction de la demande et du budget de ce dernier, il réfléchit aux décors et à la mise en scène de la séance photo, toujours dans l’optique d’une parfaite mise en valeur du produit.
• Travaillant sur le terrain en étroite collaboration avec les stylistes, les maquilleurs et les coiffeurs, il met ensuite en scène ces univers de mode, et photographie les mannequins. Ces séances peuvent avoir lieu en studio ou en extérieur.
• Aujourd’hui adepte du numérique, il travaille ensuite à la retouche et à la sélection des photos les plus réussies.

 

 

DEVENIR PHOTOGRAPHE DE MODE : QUALITÉS REQUISES

Le photographe de mode doit disposer d’un sens indéniable de la mise en scène et d’un oeil lui permettant de valoriser au mieux les produits qui lui sont soumis, quels qu’ils soient. Il est bien entendu un amoureux de la mode et suit de très près (à la saison près !) l’évolution des tendances et les dernières nouveautés, afin de s’en inspirer lorsqu’il exerce. Par ailleurs, une maîtrise complète des logiciels de retouche est indispensable. La profession tendant progressivement à privilégier un travail à la fois qualitatif et quantitatif, le recours à ces programmes permet au photographe de mode de corriger les défauts légers d’une photo sans avoir à la prendre de nouveau. Attention néanmoins à se servir de ces logiciels avec modération : ils ne trompent pas l’oeil des professionnels de l’image.
Compte tenu du faible nombre de postes disponibles, cette profession exige bien plus du jeune professionnel que d’excellentes capacités de photographie. Il doit avoir un style, une fibre artistique qui lui permettra de se distinguer de ses concurrents aux yeux d’un éventuel employeur. La créativité et le goût sont des caractéristiques aussi essentielles qu’abstraites, c’est pourquoi elles se cultivent. Le photographe de modeen herbe est ainsi invité à développer des « books » et produire des créations en amont dans l’optique de les présenter lors d’entretiens.

 

SALAIRE BRUT MENSUEL D’UN DÉBUTANT :

1430 €

 

Studio M, école spécialisée dans l’image et le son, vous propose des formations de photographie pour vous permettre de devenir photographe de mode.

Ce métier est accessible à partir d’un CAPBac proBac +2 dans le domaine de la photographie. Il est également abordable à partir d’une formation spécialisée ou sur présentation de travaux personnels comme un book par exemple.

Le photographe de mode a pour mission d’élaborer et de réaliser des prises de vues en accord avec la demande du client (délais, budget, …), mais aussi avec le code de propriété intellectuelle. Il doit également assurer le suivi des épreuves photographiques.

Il peut travailler seul ou en équipe, en indépendant ou au sein d’une entreprise (studio, laboratoire, agence photographique, agence presse,  …).

Le photographe de mode est spécialisé, il doit donc avoir des compétences particulières dans le domaine de la mode et être au fait de l’actualité afin de pouvoir présenter des travaux adaptés.

INTRODUCTION :

Mode-Marion-Cotillard-pour-Lady-Dior-version-2013_portrait_w674

Marion Cotillard pour DIOR

INTRODUCTION :

 

Dans un monde comme celui de la mode, où le culte de l’image est le maître mot, le photographe de mode tient un rôle essentiel. Ayant pour mission de prendre des clichés de mannequins portant des vêtements, des chaussures ou des accessoires destinés à être vendus, il joue un rôle déterminant dans le processus de valorisation et de promotion du produit. 

Le photographe de mode exerce pour des agences, des magazines de mode ou directement pour des maisons de mode et des stylistes.
Comment devenir Photographe de mode ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération…

 

 

 



J'ai rien à me mettre... |
Dreamthelifeforever |
Le journal d'une relou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bibletube6
| Les ceintures du delta
| Lesladybeauty